La bibliothèque post-COVID : son rôle et ses services

La crise sanitaire du Covid-19 qui a frappé l’humanité ces derniers mois a une fois de plus mis en relief la place des bibliothèques dans les paysages politique et social. En effet, chacune d’elles, à travers l’ensemble des dispositions prises pendant cette crise, a contribué à maintenir un lien social parfois fragile et à assurer l’accès à la culture. Elles ont permis de divertir et d’informer un public le plus large possible, ont participé à l’effort collectif et se sont imposées comme incontournables en contribuant largement à « tenir » pendant les mois d’enfermement.

Cependant, même si, face cette crise exceptionnelle, les structures documentaires de par le monde ont su s’adapter en créant de nouvelles solutions pour accompagner au mieux leurs usagers, il n’en demeure pas moins que cette période a aussi généré les inquiétudes quant à l’avenir des bibliothèques au regard du caractère fragile des budgets qui leur sont alloués et de leur nécessaire adaptation au contexte de crise. Aussi les perturbations que nous vivons actuellement ne sont-elles pas probablement les signes d’alerte d’une transformation historique de notre métier ? Si oui comment capitaliser ces solutions mises en place pendant la période de la COVID pour réinventer la bibliothèque de demain apte à faire face à d’autres défis à venir ?

Notre intervention s’articule autour de deux points : premièrement nous évoquerons quelques solutions innovantes proposées par les structures documentaires pour continuer à fournir de multiples services à leurs usagers. Ensuite nous proposerons des pistes de réflexion susceptibles de repenser notre métier en termes de mission, des services et des locaux.

Panélistes

Jean-Claude Mbassi Ndzengue
CPI 2021 - Mardi 2 novembre - 10:30, Salle OCLC